ingrédients :

- 3 litres de lait cru de la ferme

- une giclée de vinaigre

- sel ou autre assaisonnement selon goût (herbes, poivre...)

Porter le lait à ébullition dans une grande casserole. Puis ajouter une giclée de vinaigre (ou jus de citron, en fait n'importe quel ferment acide - acide acétique) pour faire cailler le lait et le tour est joué.

Remuer un peu pour que le caillé ait la bonne consistance, puis verser le caillé dans 2 faisselles (large avec beaucoup de trous, env. 10 cm de diamètre, 3 litre de lait font environ 2 petits "séracs", ou un gros "sérac"), tasser un peu et laisser égoutter.

attention à garder le petit lait si on veut faire du vrai sérac

Saler le "sérac" des 2 côtés lorsque qu'il est égoutté, ou même avant, à la cuisson à la surface de la casserole, c'est selon l'envie du moment. On peut le laisser nature, sans assaisonnements, et assaisonner au moment de le déguster, comme on peut l'assaisonner avec des herbes etc.

Ensuite on peut le déguster, et c'est un vrai délice au printemps et en été avec des antipastis, des radis, tomates, olives, un filet d'huile d'olive ou de vinaigre balsamique... ce fromage complète agréablement une table du soir "café complet", ou l'apéritif.
Petite précision, le caillé peut être très différent d'une fois à l'autre, cela dépend de beaucoup de facteurs, et il faut tâtonner un peu pour avoir l'expérience, une fois qu'on a découvert quelle consistance on préfère. Ceci s'acquiert au fil du temps, et c'est à chaque fois une nouvelle découverte, une richesse culinaire.

DSC05022

fromage frais type "sérac", assaisonné avec du gros sel aux épices provençales.

Ce fromage se conserve 1 semaine au frigo sous 6° C