Je n'avais jamais osé me lancer dans cette confiserie-là, et cette fois, j'ai fait le pas, parce que ça me fait à chaque fois mal de jeter toute cette pulpe de coing quand je fais la gelée.

Et j'ai souvenir de ces délicieuses pâtes de coing que préparait Grand-Maman Rose... le souvenir m'a mis l'eau à la bouche, et cette année je me suis lancée. Et bien, c'est une réussite! Ces petits cubes de pâte de coing sont un vrai régal, toute la famille en raffole. C'est une merveilleuse confiserie de saison, qui n'a pas tellement le temps de sécher avec les gloutons qui vivent sous notre toit. J'ai fait 2 grandes plaques pour le four, mais je doute qu'il en restera pour Noël.

Le hic, c'est que ça demande pas mal de travail, et que de ce fait, j'apprécie que cette délicate confiserie se déguste... ouf, bien que j'aie des gloutons, ce sont quand même de fins palais !

DSC04725

 

Voici la recette pas à pas pour faire la gelée et la pâte de coing :

- laver les coings, je les brosse sous l'eau avec une petite brosse pour bien ôter le duvet

- les couper en quartier (4 ou 8 selon la grosseur) sans les éplucher, ôter le coeur et les pépins, et les garder précieusement de côté (pour la pectine)

- mettre les quartiers de coing dans une grande casserole, mouiller avec l'eau à hauteur, enfermer les coeurs et pépins dans un bout de gaze que l'on ferme avec un élastique et ajouter le sachet dans l'eau, et cuire jusqu'à ce que les morceaux deviennent bien tendres, environ 45 minutes à 1 heure (souvent je laisse reposer toute la nuit dans la casserole, afin que le jus prenne bien le goût du coing)

- passer le tout à travers un tamis (j'utilise les langes en gaze pour bébé), de façon à :

      1.- égoutter dans le tamis les morceaux, qui serviront à préparer la pâte de coing

      2.- récupérer le jus pour préparer la gelée de coing, le sachet de coeur et pépins peut être pressé pour récupérer un peu de jus bien chargé en pectine, puis on jette au compost les déchets

la gelée de coing

C'est pas bien sorcier, je compte 1 kg de jus pour 800 gr de sucre. Pour cette gelée je ne mets pas de gélifiant, le jus contenant assez en pectine. Puis je cuis assez longtemps, afin d'obtenir un mélange aux belles couleurs d'automne, ambré, et mielleux. J'aime bien la gelée de coing lorsqu'elle prend une couleur orange foncé tirant sur le rouge.

En passant, je fais la gelée de poire pareillement, et c'est une vrai délice, une des meilleures confiture je trouve (mais ne sépare pas les pépins et coeurs, là c'est seulement parce que je dois récupérer la pulpe pour faire la pâte de coing, sinon je cuis toujours tout ensemble)

la pâte de coing

- passer les morceaux dans le presse-purée, ou au chinois à l'aide d'une spatule (mais il faut du courage, c'est laborieux), pour obtenir une purée de pulpe de coing aux couleurs et à l'odeur vraiment pas très appétissantes. Heureusement, c'est mon Kennwood Chef qui a travaillé, quel gain de temps !

- on verse la purée de fruits dans une grande casserole et on y ajoute le même poids de sucre, puis on cuit le tout environ 1 heure, en remuant constamment, car ça ne doit absolument pas attacher au fond. Comme c'est épais, ça attache facilement, et ça fait des grosses bulles si on ne remue pas, donc attention !

- attendre que la pâte prenne une belle couleur ambrée, en fin de cuisson celle-ci devient épaisse, et se détache bien des parois de la casserole

- mettre du papier sulfurisé sur une plaque à gâteau et y verser la pâte sur 2 cm d'épais environ. Lisser la surface, laisser refroidir, laisser 24 à 48 heures à température ambiante, jusqu'à ce que la pâte sèche et ne colle plus aux doigts. Ensuite retourner la plaque de pâte pour la faire sécher de l'autre côté. Si nécessaire, laisser sécher plus longtemps, mais alors couvrir la pâte d'un autre papier sulfurisé, afin de la protéger de la poussière, et la retourner régulièrement

- découper avec un couteau et rouler les carrés dans le sucre. Nous découpons la plaque de pâte au fur et à mesure qu'on en mange. En attendant la plaque de pâte est stockée sur un plateau de service dans mon local technique.